Rechercher
  • bonifacefabrice

Des solutions naturelles pour l'eczéma


Dermatite signifie littéralement «inflammation de la peau ». Il en existe plusieurs formes : La dermatite atopique, que l'on appelle également eczéma, se produit lorsque la peau est anormalement sensibles aux allergènes. Elle provoque des rougeurs, des démangeaisons et des squames. Cette maladie est chronique et récurrente. Les symptômes peuvent être gérés soit avec des traitements médicamenteux, soit, bien souvent, uniquement à l'aide de traitements naturels. La maladie est particulièrement fréquente chez les jeunes enfants. La dermatite atopique touche souvent des personnes qui ont d'autres maladies allergiques comme le rhume des foins, l'asthme, ou une conjonctivite. Selon la Fondation Américaine pour l'Asthme et l'Allergie d'Amérique (AAFA), environ un pour cent de la totalité des motifs de consultation concerne la dermatite atopique. La maladie affecte environ 10% des enfants aux États-Unis. Environ 27% des enfants dont les mères ont développé une allergie sont atteints par une dermatite atopique. Bien qu'elle puisse être classée parmi les maladies chroniques, elle disparaît généralement autour de l'âge de 25 ans. En fait, environ 50% des enfants atteint par un eczéma avant l'âge d'un an ne présentent plus aucun symptôme lorsqu'ils sont âgés de deux ans.

Sur le plan naturopathique, eczma rime souvent avec un axe foie - vésicule biliaire - intestins surchargé, inflammation et sensibilité émotionelle. Après une étude approfondie de ces aspects, les conseils viseront à renforcer le ou les fonctions organiques impliquées et à réduire le terrain inflammatoire physique et psychique. Ces deux dimensions sont en effet indissociables en naturopathie.

Causes

Plusieurs facteurs peuvent potentiellement déclencher la dermatite atopique, comme les allergies et le stress émotionnel. Elle peut survenir à tout âge. Les chercheurs ont découvert que la dermatite atopique est liée au développement d'autres allergies, comme l'asthme et la rhinite allergique, chez la plupart des enfants. Dans une étude sur des adultes atteints de dermatite atopique pendant leur enfance, environ 35% n'ont eu aucun problème de peau, mais étaient atteints d'asthme ou de rhume des foins. Seulement 20% étaient encore atteints de dermatite atopique à l'âge adulte et environ 15% avaient à la fois la dermatite atopique et de l'asthme ou le rhume des foins. Dans certains cas, les allergènes (comme les acariens ou les poils d'animaux ) peuvent provoquer des poussées. Une infection bactérienne, fongique ou virale peut également se traduire par une poussée. Les allergies alimentaires peuvent déclencher des épisodes chez l'adulte, comme chez l'enfant.

Signes et symptômes

La dermatite atopique est une maladie chronique. Les symptômes peuvent disparaître et réapparaître au fil du temps. La peau d'une personne infectée est squameuse, rouge et provoque des démangeaisons. Celle qui recouvre les articulations et le visage est le plus souvent touchée. La peau devient également sensible aux infections bactériennes. Gratter les zones touchées de la peau peut augmenter le risque d'infection bactérienne.

Diagnostic

La plupart des cas de dermatite atopique peuvent être diagnostiqués à partir des antécédents médicaux ainsi qu'un examen physique. Les tests cutanés peuvent aider à confirmer qu'une allergie alimentaire déclenche les poussées. Lors du test, un extrait de l'allergène présumé est placé sur la peau. Si la zone piquée devient rouge et enflée, le patient est allergique à la substance. Cependant, certaines personnes peuvent avoir une réaction positive à un aliment qui n'est pas à l'origine de l'eczéma. Des tests cutanés peuvent être difficile si le patient présente déjà une éruption cutanée existante. Dans de tels cas, une prise de sang permet de déceler la présence éventuelle d'anticorps spécifiques aux aliments dans le sang. Un autre test de laboratoire permet d'analyser un échantillon de sang pour y détecter la présence d'éosinophiles, des cellules qui provoquent une inflammation. L'éviction alimentaire peut également déterminer si un aliment spécifique déclenche une dermatite. L'aliment suspect est retiré de l'alimentation, puis on le réintroduit progressivement dans le régime alimentaire. Le naturopathe surveille la survenue nouvelle des symptômes.

Traitements médicamenteux

La dermatite atopique est une maladie chronique et les symptômes peuvent disparaître et réapparaître au fil du temps. Bien qu'il n'y ait actuellement aucun traitement, les symptômes peuvent être gérés avec une vie saine et des traitements naturels. Dans dans certains cas, des traitements médicaux pourront s'avérer nécessaires. En outre, l'évitement du contact avec des allergènes connus est une stratégie intéressante pour réduire la gravité des symptômes.

Anxiolytiques: Les anxiolytiques peuvent aider les patients à gérer la démangeaison chronique associée à la dermatite atopique.

Antibiotiques: Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections de la peau, qui peuvent être la conséquence du grattage des zones infectées.

Les antihistaminiques: les antihistaminiques, comme la diphenhydramine sont utilisés pour aider à soulager les démangeaisons associées à la dermatite atopique.

Bains décolorants: préparer un bain en ajoutant l'eau de Javel, seuls ou en combinaison avec des antibiotiques. Ces bains ont montré une certaine efficacité pour réduire la gravité de la dermatite atopique chez les personnes touchées par des infections bactériennes secondaires.

Inhibiteurs de la calcineurine: les inhibiteurs de la calcineurine sont appliqués sur la peau pour soulager rougeurs, démangeaisons et inflammation associées à la dermatite atopique. Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) recommande l'utilisation de pimecrolimus et le tacrolimus avec prudence en raison du risque potentiel de cancer. La FDA souligne également que ces médicaments doivent être utilisés en suivant scrupuleusement les instructions et seulement après avoir essayé toutes les autres options de traitement. Les inhibiteurs de la calcineurine ne sont pas approuvés pour les enfants âgés de moins de deux ans.

Immunosuppresseurs: la cyclosporine ou les interférons sont parfois utilisés chez les adultes lorsque les autres traitements ont échoué.

Corticostéroïdes oraux: les corticostéroïdes oraux comme la prednisone et la prednisolone peuvent être utilisés pour traiter les cas graves de dermatite atopique quand l'éruption couvre de grandes parties du corps, comme les bras et le tronc.

Corticostéroïdes topiques: Les corticostéroïdes topiques (comme l'hydrocortisone, la bétaméthasone ou le propionate de fluticasone) sont les traitements les plus courants pour la dermatite atopique. Ils sont utilisés jusqu'à la fin de l'éruption. L'hydrocortisone est une crème corticostéroïde utilisée pour traiter les jeunes enfants.

Traitements naturels

Il existe de nombreux traitements naturels étayés par des études scientifiques solides. Comme toujours en naturopathie, l'évaluation du terrain de la personne est indispensable pour déterminer le traitement le plus approprié. Les contre-indications et les conseils de prudence sont nombreux. Consulter un naturopathe compétent est donc indispensable.

Probiotiques: Les probiotiques sont prometteurs pour la prévention de la dermatite atopique (eczéma) chez les enfants. Les nourrissons en bénéficient lorsque leur mère prennent des probiotiques pendant la grossesse et l'allaitement. La supplémentation directe des bébés peut réduire l'incidence de l'eczéma atopique de 50%. Elle peut aussi réduire l'allergie au lait de vache, ainsi que les autres réactions allergiques qui surviennent durant le sevrage. Les probiotiques peuvent stabiliser le fonctionnement de la barrière intestinale et réduire les symptômes gastro-intestinaux chez les enfants atteints de dermatite atopique. L'efficacité de probiotiques pour le traitement de l'eczéma est toujours en étude. Les probiotiques sont généralement considérés comme sûrs et bien tolérés.

Aloe vera: les études conduites sur une lotion à base d'aloe vera suggère qu'elle est utile pour le traitement de la dermatite séborrhéique en application directe sur la peau.

L'huile d'onagre: Plusieurs études montrent un intérêt de prendre de prendre l'huile d'onagre pour traiter son eczéma. L'huile d'onagre est déjà approuvée pour la dermatite atopique dans plusieurs pays.

Thérapie manuelle: elle a montré un bénéfice pour l'urticaire, bien que des études complémentaires soient nécessaires pour confirmer ces résultats.

Aromathérapie: l'aromathérapie est un terme général qui traite de l'application médicale des huiles essentielles. Il est difficile de savoir si l'aromathérapie peut être bénéfique dans l'eczéma atopique pédiatrique. Il existe cependant plusieurs formules à base d'huile essentielle de lavande vraie et de palmarosa ou d'arbre à thé qui sont utilisées de manière traditionnelle pour l'eczéma. Les huiles essentielles doivent être administrées avec un vecteur support pour éviter la toxicité.

L'huile de graines de bourrache: des études montrent l'intérêt de l'huile de graines de bourrache dans le traitement de la dermatite atopique. La dermatite séborrhéique est une inflammation qui provoque des éruptions cutanées. L'huile de bourrache présente un avantage dans ce type de pathologie. Son utilisation permet un ré-équilibrage des acides gras grâce au GLA. L'huile de bourrache est contre-indiquée pendant la grossesse en raison de ses effets potentiellement tératogènes. Elle peut en outre déclencher l'accouchement en raison des agonistes de la prostaglandine E, tels que le GLA contenu dans l'huile de bourrache. Éviter en cas d'allaitement.

Bromélaïne : la bromélaïne a montré un intérêt pour diminuer l'inflammation et moduler le système immunitaire. Elle présente des effets antiviraux et peut aider à traiter les éruptions cutanées.

Pétasite officinale : La recherche préliminaire suggère que la pétasite n'est pas en mesure de supprimer les réactions allergiques de la peau comme le fait la fexofénadine. Des études supplémentaires sont nécessaires. Les extraits de pétasite non traités ne devraient pas être consommés en raison du risque de cancer ou de lésion hépatique ou rénale. Éviter en cas de grossesse ou d'allaitement.

Calendula: des premières études limitées suggèrent que des extraits de calendula ont la capacité de réduire l'inflammation de la peau. Les études humaines font défaut dans ce domaine.

Camomille: La Commission E autorise l'utilisation de la camomille allemande de manière topique pour les maladies de la peau. Cependant, peu de recherches ont été effectuées sur la camomille topique pour l'eczéma. Les préparations topiques à base de camomille sont traditionnellement utilisées pour soulager les inflammations de la peau.

Euphorbe: des études préliminaires ont montré un effet sur les patients atteints d'eczéma à la fois sec et humide. D'autres essais sont nécessaires dans ce domaine.

Extrait de pépin de pamplemousse: peu de preuves convaincantes soulignent l'intérêt de l'utilisation de l'extrait de pépins de pamplemousse dans le traitement de l'eczéma atopique. Des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Miel : La preuve soutenant l'utilisation du miel dans le traitement de la dermatite et les pellicules est limitée. Une enquête plus poussée est nécessaire pour établir une conclusion.

Hydrothérapie: Il existe des preuves préliminaires que l'hydrothérapie dans un bain de source chaude acide peut réduire la gravité des symptômes de la dermatite atopique.

L'impatience: L'impatience est utilisée traditionnellement pour traiter différents types de dermatite de contact, comme la dermatite allergique.

Lavande: Les huiles essentielles ont été utilisées en combinaison avec le massage pour traiter l'eczéma atopique.

Réglisse: un gel contenant un extrait de réglisse a montré son efficacité dans le traitement de la dermatite atopique chez l'humain. La prise de réglisse sous forme de complément ou sous forme d'extrait phytothérapique est très intéressante.

Guimauve: les extraits de guimauve sont traditionnellement utilisés pour traiter des maladies inflammatoires de la peau. Plusieurs expériences de laboratoire, menées pour la plupart dans les années 1960, ont rapporté que la guimauve pouvait avoir une activité anti-inflammatoire.

Massage: Le massage peut être bénéfique dans la dermatite atopique chez les enfants. D'autres études sont nécessaires avant de dresser une conclusion.

Les acides gras oméga-3, l'huile de poisson, l'acide alpha-linolénique: Les sources alimentaires d'acides gras oméga-3 les acides gras comprennent l'huile de poisson et certaines huiles végétale / noix. L'huile de poisson contient à la fois l'acide docosahexaénoïque (DHA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA), tandis que certains fruits à coques (noix anglais) et les huiles végétales (colza, soja, graines de lin / lin, d'olive) contiennent acide alpha-linolénique (ALA).

Pivoine: la racine de pivoine peut avoir des effets bénéfiques sur la fonction immunitaire. Ces effets peuvent aider à diminuer l'inflammation associée à des réactions allergiques de la peau telles que la dermatite allergique.

Leucotomos Polypodium: Des études en laboratoire et des animaux indiquent que l'extrait de ce type de fougère peut réduire l'inflammation. D'autres plantes de la famille Polypodium semblent efficaces pour l'eczéma.

Sanicle: la sanicle d’Europe est une plante de la famille des apiacées (Sanicula europaea, Sanicula europa). Elle a été étudiée pour une utilisation dans l'eczéma atopique. Bien qu'elle soit utilisée de manière traditionnelle pour cela, aucune étude fiable ne vient étayer scientifiquement son utilisation.

Schisandra: C'est une liane arborescente caduque qui s'enroule autour des végétaux. Les études scientifiques manquent pour confirmer ou infirmer l'intérêt de schisandra pour traiter efficacement l'eczéma.

Argousier : l'intérêt de l'argousier pour la dermatite atopique n'est pas formellement démontré.

Méditation: Il y a peu de recherches sur l'utilisation de la guérison spirituelle pour l'eczéma. De plus amples recherches sont nécessaires. La guérison spirituelle ne doit pas être utilisée comme seule approche de traitement pour des pathologies médicales ou psychiatriques. Cette approche ne doit pas retarder le temps qu'il faut pour envisager des thérapies plus éprouvées.

Millepertuis: des études préliminaires montrent que les crèmes à base d'Hypericum sous forme de crème sont utiles dans le traitement topique de la dermatite atopique. Le millepertuis a généralement été bien toléré aux doses recommandées pour un maximum de trois mois.

Huile essentielle d'arbre à thé: des études préliminaires montrent que l'huile essentielle ed'arbre à thé appliquée sur la peau peut réduire les réactions allergiques causées par l'inflammation induite par l'histamine. Éviter de prendre l'huile essentielle d'arbre à thé par voie orale. Éviter si vous prenez des agents antinéoplasiques. Éviter en cas de grossesse ou d'allaitement.

Thym: Historiquement, le thym a été utilisé par voie topique pour un certain nombre de troubles inflammatoires de la peau. Les résultats sont en réalité, très mitigés. Des études supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine.

Hamamélis: une étude humaine montre que l'hamamélis est moins efficace que la crème d'hydrocortisone, et pas plus efficace que le placebo dans le soulagement de l'inflammation associées à l'eczéma atopique.

Zinc: Il y a des données contradictoires en ce qui concerne la corrélation entre les taux sériques de zinc et l'eczéma. Une étude constate même que le zinc pourrait avoir causé une augmentation des démangeaisons après plusieurs semaines de supplémentation. Des informations supplémentaires sont nécessaires pour aider à clarifier ces résultats.

Prévention

Éviter l'exposition à des allergènes connus.

Éviter les produits chimiques et les températures extrêmes, ce qui peut aggraver les symptômes .

Éviter le stress, ce qui peut déclencher ou aggraver les poussées.

Laver la literie à l'eau chaude pour réduire les allergènes intérieurs tels que les acariens de la poussière.


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout