Rechercher
  • bonifacefabrice

Que faire en cas de diverticulite?


Ces petites hernies nichées dans les intestins se développent souvent lorsque l'on commence à prendre de l'âge. Elles peuvent être à l'origine d'une inflammation, et même, dans certains cas, déclencher une infection. La solution pour limiter les conséquences qu'elle provoquent inévitablement se résument en une stratégie simple: favoriser un transit régulier.

1.Je mâche les aliments

Broyer les aliments – en particulier les plus durs – tout en les imbibant de salive facilite la digestion dans l'estomac. Cela évite qu'ils n'arrivent entier dans le côlon et se coincent dans les diverticules, une situation qui entraîne inévitablement des inflammations. Idéalement, à chaque bouchée, prendre une quantité raisonnable, poser les couverts, mâcher longtemps et avaler avant de passer à la suivante.

2. J'épépine les tomates

Non digérés par l'estomac, les pépins des tomates peuvent rester coincés dans le colon. En revanche, il est inutile de retirer les pépins de courgettes et de concombres. Moins durs, ils sont évacués de manière totalement naturelle.

3. Je préfère les oranges aux kiwis

Le kiwi contient aussi des petites graines que l'estomac ne digère pas. Pour disposer de sa dose quotidienne de vitamine C, il est alors préférable de miser plutôt sur les agrumes et les légumes.

4. Je découvre le raisin sans pépins

ça existe ! Il y en a même plusieurs variétés, de toutes les couleurs, comme le danuta, le centennial, l'exalta... à des prix quasi comparables aux raisins classiques, et bio bien entendu!

5. Je réserve les sucreries aux occasions importantes

Chocolat, bonbons, sodas et autres produits très sucrés contiennent des glucides rapidement assimilés. Cette vitesse de digestion excessive peut entraîner une perforation des diverticules et provoquer des hémorragies et des infections. Une fois, à l'occasion pourquoi pas, mais pas trop souvent !!!

6. Je préfère les fruits et les légumes cuits

Pour éviter que les matières fécales ne restent coincées dans les diverticules, favoriser un bon transit en consommant plus de fibres (25g/ jour en moyenne). Pour cela, je vous conseille d'enrichir votre assiette en fruits et légumes cuits (dont les fibres sont moins agressives pour l'intestin que les fibres contenues dans les aliments crus) – puis en introduisant progressivement les crudités. Je vous conseille également de consommer des aliments lactofermentés en petite quantité. La choucroute ou les jus de légumes lactofermentés que l'on trouve en magasin biologique sont très intéressants sur le plan nutritionnel en raison des fibres douces qu'ils contiennent.

7. Je réhabilite le haricot vert

Doté de fibres longues et tendres, c'est un excellent allié ! Il permet d'augmenter sa consommation de fibres sans engendrer d'inconfort intestinal. Mais attention aux haricots secs (haricot rouge ou blanc, flageolet...). Favorisant les fermentations, ils peuvent s'avérer carrément indigestes pour un grand nombre de personnes.

8. Je mise sur les pré et les probiotiques

En rééquilibrant la flore intestinale, certaines bactéries "amies", les probiotiques, luttent contre la constipation et aident l'intestin à lutter contre les germes infectieux. D'autres composés ne sont pas métabolisés lors du processus digestif enzymatique. Les précieux nutriments qu'ils contiennent ne sont pas pour autant perdus pour l'organisme car la flore intestinale est en mesure de les transformer. Ce sont les prébiotiques. Les aliments riches en fibres en contiennent beaoucoup, la palme revenant au topinambour. Néanmoins, il n'est pas inutile d'en prendre sous forme de compléments alimentaires.

Mon conseil: faire une cure en gélules ou en sachets (Lactibiane référence ou LPEV Nergeflore intégral et/ou Nergeflore TLR 10 M).

9. Je me méfie des graines

Certes bénéfiques au transit car riches en fibres, la plupart d'entre elles ( sésame,...) peuvent se coincer dans le côlon. A éviter à tout prix : les mueslis floconneux et pains multicéréales.

10. Je troque ma baguette contre le pain riche en fibres

La farine raffinée peut provoquer une perforation des diverticules. On opte pour du pain de son très riche en fibres digestes et bénéfiques au transit.


62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout